En quoi consiste la démarche de labellisation ?

En 2013, notre commune a été visitée par le comité départemental du label « villes et villages fleuris » et a été directement sélectionnée pour concourir au niveau régional.

 

Le jury régional est venu le 21 juillet 2014 inspecter nos rues, lotissements, aménagements et espaces verts. Il s’est appuyé sur un dossier de présentation de la commune et s’est informé des pratiques des services et de l’engagement des élus dans la démarche. 60 critères sont examinés. Le fleurissement, à proprement dit, ne représente que 20% de la note. Un attachement particulier à la gestion raisonnée de l’environnement est attendu. Nous avons dû mettre en avant nos actions en faveur de la biodiversité, de la préservation des ressources, ainsi que du respect de nos sols. Nous avons expliqué notre vision de l’avenir et présenté nos actions de pédagogie.

24 communes étaient candidates pour le label. Nous sommes 10 à l’avoir obtenu.

Lors de la cérémonie régionale de labellisation des villes et villages fleuris organisée à Pornichet le 14 novembre 2014, le jury a donc souhaité récompensé notre travail en nous accordant la première fleur. Il a particulièrement apprécié les nombreux efforts des jardiniers, qui sont tous les jours au service de notre cadre de vie et qui ont su adapter leurs pratiques aux exigences du respect de l’environnement, mais aussi les orientations prises par notre PLU, avec son approche environnementale de l’urbanisme (AEU), ainsi que l’aménagement de la Grande Rue, et le projet d’éco quartier proche du centre ville. Le jury a également apprécié le parc de la mairie et la réhabilitation des communs. La forte implication et le travail en commun des services espaces verts et enfance jeunesse a également été souligné comme point positif.

Le jury nous encourage à travailler pour l’obtention d’une deuxième fleur, tout en nous indiquant quelques pistes de progrès :

 

Les pistes de progrès :

totem– commencer à mettre en place les outils de gestion nécessaires à la stratégie environnementale de la commune (plan de gestion de l’herbe, plan de gestion différenciée, plan de gestion  du patrimoine arboré)

– généraliser l’inventaire du patrimoine arboré initié par l’ONF sur les autres espaces,

– créer une zone « test » de la gestion différenciée sur l’aire de la Pierre par des panneaux avec  les codes de gestion pour sensibiliser les habitants (effet de vitrine)

– dans le parc paysager de l’hôtel de ville, créer une information avec  l’aide de la LPO ou du CPIE,

– limiter le nombre de jardinières et de suspensions au profit, là ou cela est possible, de plantations en pleine terre. Associer aux annuelles et bisannuelles, des arbustes et des plantes vivaces avec une charte chromatique pour harmoniser les couleurs,

– privilégier, pour les lavoirs, les plantations en pleine terre de végétaux permettant de garder l’aspect naturel (salicaire, menthe aquatique, iris d’eau…)

– faire évoluer les critères environnementaux pour le concours des maisons fleuries

 

Le jury reviendra nous visiter en 2017. Nous aurons à coeur de lui démontrer qu’il nous aura fait confiance avec raison.

Partager cette page sur :